Le périple de la prière

Le périple de la prière

Le navigateur, tant qu’il navigue, a les yeux aux étoiles, il règle sur elles la marche de son bateau et attend qu’elles lui montrent le chemin vers le port. Le moine a les yeux à la prière : elle dirige sa marche vers le port imposé à sa course. Le moine ne cesse de diriger ses regards sur la prière pour qu’elle lui montre l’île où jeter l’ancre sans risques pour embarquer des provisions avant de mettre le cap sur une autre île. Telle est la course du solitaire, tant qu’il est de ce monde. Il quitte une île pour une autre : les diverses connaissances qu’il rencontre sont autant d’îles jusqu’à ce qu’enfin il aborde et dirige ses pas vers la Cité de la vérité dont les habitants ne trafiquent plus, où chacun est comblé avec ce qu’il a. Bienheureux ceux dont le voyage se déroule sans trouble à travers le vaste ocean.

Saint Isaac de Ninive

Share this post